La nouvelle solution pour la fièvre du lait (hypocalcémie)

Prix ​​de l’innovation au SPACE!
La fièvre du lait est un problème de santé pour les vaches laitières, ce qui est assez fréquent. Cette maladie coûteuse peut non seulement entraîner une perte importante de revenu laitier en raison de problèmes de santé directs, mais également des problèmes de fertilité et peut même entraîner la mort dans les cas graves. Les animaux souffrant de hypocalcémie sévère sont traditionnellement traités par injection intraveineuse de calcium / magnésium et en cas besoin un complément en bolus avec une ou plusieurs sources de calcium. Ces traitements peuvent résoudre les problèmes aigus et peuvent être une bonne solution au problème à ce moment-là. Outre les animaux atteints d’une maladie aiguë du lait qui ne peut plus subsister, il existe également de nombreux cas sub-cliniques. Celles-ci causent des problèmes de santé (par exemple, placenta retenu, infection de l’utérus suivi souvent par cétose) et des dommages économiques, mais ne sont pas toujours classées comme fièvre de lait.
Examinons le contexte de la carence en calcium, nous constatons que beaucoup se passe autour du vêlage. Dans la phase finale de la gestation, par exemple, le veau grandit très vite, ce qui réduit la possibilité d’ingestion et la consommation alimentaire. Dans le même temps, la production de colostrum et de lait commence, ce qui exige également davantage de l’organisme en calcium. Normalement, une vache peut réguler correctement cet apport de calcium. Cependant, une pénurie survient soudainement autour du vêlage, où elle est incapable de libérer suffisamment de calcium à court terme. L’ajout de calcium avec des injections et/ou de multiples bolus peut alors offrir une solution, mais cela conduit à de courtes pics du niveau de calcium dans le sang. Après quelques heures, le taux de calcium devient de nouveau trop bas. Les injections peuvent aider la vache à traverser le grand pendage, les cas où elle ne peut plus se lever, mais elle n’a pas résolu le problème sous-jacent qui peut toujours causer des problèmes de santé, de fertilité et une perte de production et de revenu.
Agriprom présente le bolus Start Up Boost (complément nutritionnel)
La solution pour la carence en calcium devrait alors venir de la vache elle-même, afin qu’elle puisse s’assurer d’un taux de calcium correct, même pendant les pics extrêmes du vêlage. Cette solution est maintenant disponible: sous forme d’un complément nutritionnel avec de Calcitrol (1,25-dihydroxycholécalciférol glycoside). Calcitrol est extrait de trois feuilles séchés, broyées de Solanum Glaucophylum. Calcitrol assure que l’animal peut maintenir le niveau de calcium au bon niveau de différentes manières:
– la vache peut tirer plus de calcium de son alimentation
– l’excrétion de calcium de la vache par l’urine est plus faible
– la vache peut libérer plus de calcium de son propre système osseux

Agriprom a mis au point un bolus en coopération avec un vétérinaire contenant du Calcitrol. Ce bolus est complémenté au ration journalière quelques jours avant le moment de vêlage. Le bolus fournit Calcitrol à la vache dans pendant un période de 10 jours. Cela permet à la vache d’augmenter le taux de calcium dans le sang à partir de son propre métabolisme. L’efficacité de Calcitrol chez les vaches laitières contre est notamment montré dans un rapport de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments)
Le bolus de démarrage est breveté et commercialisé par Agriprom et est disponible exclusivement auprès des revendeurs Agriprom.

Dosage

Administrer 1 bolus deux jours avant l’heure de vêlage prévue à l’aide d’un applicateur de bolus approprié.

Emballage

70 grammes par bolus, 8 bolus par boîte

Produit breveté